Comment définir une bonne stratégie de silo en SEO ?

La position d’un site dans les résultats de recherche est grandement dépendante de la pertinence qu’a le site donné sur un sujet ou un thème recherché. Dès lors, en optant pour une stratégie de silo en SEO, vous pourrez aborder le sujet principal mais aussi l’ensemble des sujets gravitant autour d’une thématique de la meilleure façon possible. Suivez le guide pour voir comment réaliser un travail de Siloing sur votre site, afin de traiter parfaitement une, ou plusieurs, thématique(s) ciblée(s).

Les principes de base d’une stratégie de silo SEO

Le premier principe à maîtriser est celui de maillage en silo. En effet, si l’on repart de la mission première de Google – organiser l’information mondiale et la rendre accessible et utile à tous -, on comprend aisément pourquoi un site doit aborder des sujets très précis, liés à des thématiques ciblées et facilement indexables par le moteur de recherche. Une stratégie de silo SEO permet donc d’identifier comment  regrouper des informations connexes dans différentes sections d’un même site, et comment les mailler entre elles.

Concrètement, le siloing est une méthode de maillage interne efficace mais aussi une structuration parfaite d’un site. L’idée derrière tout ça est simple : créer des liens pertinents entre les pages qui couvrent la même thématique. Ainsi, l’univers sémantique concerné gagnera en puissance et en trust aux yeux de Google.

L’approche Bottom-Up

Longtemps, dans le marketing et dans le commerce, l’approche Top-Down a été prédominante avec une structure descendante, des entreprises vers les clients. C’était l’avènement du Marketing Push avec deux axes principaux : imposer sa marque car elle est « incontournable » et avoir une démarche de conquête du marché en prouvant que son entreprise est digne de confiance. Désormais, le Bottom-Up prévaut largement dans notre ère de partage.

En effet, grâce à Internet, l’information est devenue universelle, les clients ont compris qu’ils avaient plus de « pouvoir ». Cela a obligé les marques à apprendre à connaître leurs clients. Mais également à personnaliser leurs messages et à adopter des stratégies de marketing pull. En plus des médias paid, earned et owned, classiques, est venu le « shared », grâce notamment aux réseaux sociaux. Ainsi, la stratégie qui domine désormais est un mélange de social media et de brand content, pour partager des informations, des idées, inciter les gens à suivre une entreprise, une marque et, in fine, à consommer ou acheter !

Le cocon sémantique

Commençons par définir cette notion assez obscure pour les non-initiés… Un cocon sémantique, c’est un système de maillage interne des pages constituant un site, une sorte d’architecture SEO d’un site.
Concrètement, cette technique aura pour but de « pousser » une page donnée à partir de pages de niveaux inférieurs, avec des liens contextualisés et logiques pour l’internaute et pour Google. Les pages sont donc proches d’un point de vue sémantique et sont liées entre elles de manière pertinente, pour favoriser la navigation des internautes (et des bots des moteurs de recherche).
Dès lors, vous l’aurez compris, un cocon sémantique sert à donner du jus à une page donnée, grâce à des liens internes de qualité et pertinents. Les liens thématisés entre deux pages proches d’un point de vue sémantique ont une grosse puissance SEO et peuvent même donner plus de résultats qu’un backlink.

Pour mettre en place un cocon sémantique, il faut avoir une grande réflexion au préalable. En effet, contrairement à la technique du silo SEO, qui demande de définir d’abord les mots-clés, comme nous le verrons plus bas, dans le cas du cocon sémantique, il faudra débuter par définir les personae à atteindre, en définissant leurs attentes, leurs questions. Ensuite, il s’agira de « visualiser » le cocon et, pour cela, les outils de mindmapping seront essentiels et très pratiques. Seulement ensuite, on pourra s’attaquer aux mots-clés et à l’optimisation de chaque page du cocon sémantique en fonction de ce travail. Pensez d’abord à la page principale, pour le mot-clé principal, et aux mots-clés annexes pour les pages de longue traîne.

Bien entendu, il faudra ensuite rédiger les pages correspondantes pour bien adresser l’ensemble du cocon puis, une fois les pages intégrées sur le site, il faudra les mailler entre elles de la manière la plus logique et pertinente. Enfin, il faudra s’assurer que les liens mènent au final vers la page principale, ou sur le Money Site comme il est courant de l’appeler en SEO.

Comment mettre en place une bonne stratégie de silo en SEO ?

Maintenant que vous maîtrisez la notion de cocon sémantique, vous pouvez mettre en place une bonne stratégie de référencement en silo. Pour cela, auditez et définissez les mots-clés importants pour votre site et sa thématique. Ensuite, visualisez les différents niveaux sémantiques de votre silo sous forme d’un organigramme qui peut avoir jusqu’à 3 niveaux.

Le niveau 1 correspondant aux sujets principaux, puis le niveau 2 approfondira de manière plus poussée les sujets importants du niveau 1, et ainsi de suite. Concevez ensuite concrètement le silo en linkant les pages entre elles, en liant les articles de la même thématique entre eux, et proscrivez les liens entre des thématiques différentes !

Grâce à ce maillage interne, la navigation de vos internautes sera plus fluide. Servez-vous là aussi d’un outil de mindmapping comme MindMeister pour visualiser facilement votre silo. Enfin, une fois ces étapes achevées, vous pouvez vous attaquer à la rédaction des contenus manquants pour adresser la totalité des thématiques comprises dans vos silos SEO.

Quelques outils utiles pour un bon siloing SEO

Pour finir ce chapitre, parlons de quelques outils qui peuvent vous aider, à commencer par Cocon.se, qui vous permettra de mettre en images la structure de votre site et son maillage interne. Parfait pour voir si le jus est équilibré ou s’il est bien envoyé sur les landing pages et non sur les pages annexes. Un outil indispensable pour maîtriser le cocon sémantique. Les outils plus « généralistes » comme Yooda Insight et SEMRush sont aussi très utiles, notamment pour analyser un site, ses concurrents, ses mots-clés, et même pour découvrir les acteurs majeurs d’une thématique donnée.

En conclusion, si votre but est d’optimiser la visibilité de votre site dans les résultats des moteurs de recherche, une stratégie de siloing est un passage obligé et recommandé par notre agence de référencement en Avignon. Alors, si vous souhaitez un accompagnement ou un audit, ou même la création d’un cocon sémantique complet pour aller chercher de belles positions dans les SERP, n’hésitez pas à vous adresser à notre agence SEO Avignon.